Back to top

Mon banquier en France et moi, une histoire qui doit durer

Garder le contact avec son banquier en France n’est souvent pas la préoccupation première lorsque l’on vit à l’étranger. Cette relation importante devient décisive pour la réussite de certains projets, en particulier pour l’investissement immobilier.

Pourquoi maintenir une relation avec son banquier ? Car un jour vous aurez besoin de lui. Meilleure sera la relation, meilleure sera la collaboration, favorisant grandement la réussite de votre projet.

D’un côté, les banques ont un devoir de vigilance et de conseil. Les banques sont tenues de mettre régulièrement à jours les informations sur leurs clients. La réglementation sur la lutte contre le blanchiment d’argent leur impose de savoir estimer si les opérations de leurs clients sont cohérentes avec leur niveau de vie. Parallèlement, une réglementation visant à protéger les épargnants les oblige à se renseigner sur ces derniers, pour pouvoir leur délivrer des conseils adaptés.

De l’autre, entretenir une bonne relation avec votre banque facilite l’accès au crédit. L’octroi d’un crédit par une banque Française dépend de sa conviction que l’emprunteur sera en mesure de rembourser les échéances aujourd’hui, et jusqu’au terme. Même si la banque prend une sureté sur le bien emprunté, les procédures lui permettant de récupérer et vendre le bien pour son compte en cas de non paiements sont longues et coûteuses. La banque fera donc le maximum pour éviter les retards de paiement ou l’absence de remboursement. Au moindre risque en vue, elle refusera de financer.
À l’inverse, un banquier avec qui vous aurez maintenu la relation saura défendre votre dossier en interne et parfois obtenir des miracles pour vous.

Agence Bancaire, Relation Banquier France, Expatriation

La relation avec la banque s’inscrivant sur le long terme, elle doit être travaillée. Voici 4 conseils, pour ne pas couper les ponts et établir une relation en bonne et due forme avec son banquier.

Entretenir la relation

Comme dans toute relation, la confiance se travaille. Pour que votre banquier croit en votre projet, il faut d’abord qu’il est confiance en vous, qu’il vous connaisse et vous reconnaisse.

La pire situation est d’être inconnu aux yeux de son banquier lorsque l’on vient demander un prêt. Pour éviter cela faites en sorte que votre conseiller se rappelle de vous : en lui rendant visite lorsque vous êtes en France, ou en programmant des rendez-vous téléphoniques de manière régulière. Vous êtes surement l’un de ses rares clients vivant à l’étranger, profitez en pour qu’il se rappelle de vous. Evitez aussi d’attendre le dernier moment pour parler à son conseiller. Il est indispensable d’anticiper, de lui faire par des projets à venir avant même que ceux-ci ne voient le jour. L’essentiel est qu’il se rappelle de vous, de manière sympathique. Les conseillers en banque changent régulièrement, il est aussi important de prendre contact avec leur remplaçant.

Préparer les entretiens

Il faut considérer son banquier comme un partenaire indispensable à la réussite de son projet. En étant régulièrement informé de vos intentions et changements de vie, votre banquier sera au fait de votre situation lors des entretiens et pourra ainsi vous conseiller de manière adéquate. Mais cette relation doit fonctionner dans les deux sens. En tant que particulier, lorsque vous vous présentez à un rendez-vous, il est bon de s’être renseigné au préalable sur les différentes solutions possibles. Si vous devez apporter ou envoyer des documents, vérifiez bien que votre dossier est complet. Cette préparation permettra de faciliter les échanges avec votre interlocuteur et d’instaurer un terrain de confiance dans la relation.

Maintenir le contact

Dans les jours qui suivent le rendez-vous, donnez suite à l’entretien, remercier le pour son aide et son professionnalisme. Lui montrer que vous êtes satisfait, ne pourra que lui faire plaisir et l’incitera à faire perdurer cette relation.

Avoir des éléments tangibles et compréhensibles

Vous devrez faire un apport substantiel dans la plupart des projets immobiliers. Faites-en sorte que cet argent soit sur votre compte avant de commencer les étapes de demande. Un banquier français fera en général peu de cas d’argent ou de placements accumulés à l’étranger.

La situation professionnelle des Français d’Asie est parfois peu commune comparée à celle des résidents en France. Il est donc nécessaire de la rendre la plus lisible possible, et assurer un flot d’argent régulier vers votre banque française. Cela rassurera votre banquier sur votre capacité et volonté de rembourser un prêt.

Partager l'article