Back to top

Investir en club deal, l'exclusivité à portée de main

Article écrit le: 
Mardi, juin 14, 2016

Longtemps réservé aux investisseurs institutionnels, l’investissement dans des biens immobiliers en direct, s’est ouvert ces dernières années, aux épargnants privés. Permettant l’achat d’un ou de plusieurs biens immobiliers spécifiés, le club deal est une structure d’investissement intéressante pour l’investisseur averti.

Qu’est-ce qu’un club deal ?

Comme son nom l’indique, le club deal est un petit groupe d’investisseurs privés. Si à l’origine, il s’agissait de quelques investisseurs unissant leurs forces, les clubs deals ouverts comptent jusqu’à une cinquantaine d’investisseurs. Ceux-ci vont participer à une levée de fonds, destinée à l’achat d’un bien ou de biens spécifiés à l’avance. Le minimum par investisseur est généralement de 250.000 euros, même si certains clubs deal ouvrent leurs portes dès 100.000 euros.
 
L’objet de l’investissement peut être un immeuble parisien, les murs d’un hôtel de prestige, mais aussi un immeuble de bureau ou un parc d’entrepôts. La taille d’un club deal varie de quelques millions d’euros à quelques dizaines de millions d’euros. Certains club deal investiront directement l’argent de leurs investisseurs, alors que d’autres utiliseront cet investissement pour lever de la dette et utiliser l’effet de levier.

La société offrant le club deal va identifier le ou les biens inclus. Elle va en négocier l’achat, puis créer et présenter l’offre. Il s’occupera ensuite de la gestion du bien, avec la comptabilité souvent déléguée à un cabinet spécialisé. Le club deal aura une durée prévue à l’avance (entre 5 et 15 ans). A l’issue de cette durée, le bien investi sera revendu et le produit de la vente distribué aux investisseurs.

Partager l'article